Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Barthélemy Bonvin

vendredi 9 octobre 2015

Barthélemy Bonvin

Amiral provençal du 13ème siècle

Il est nommé sous le règne de Charles 1er d’Anjou, comte de Provence [1] de 1246 à 1285, Amiral de la flotte royale en Provence. Il participe aux combats entre Provençaux-Angevins et Aragonais pour le contrôle de la Sicile.

En mars 1289, à la demande du nouveau roi Charles II d’Anjou qui s’y était engagé lors de sa libération de captivité, Bonvin emmène 80 otages, dont deux frères du Roi et son propre fils, de Marseille à Barcelone à bord de trois galères.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Roger Duchêne, Marseille, Fayard, 1998

Notes

[1] Le comté de Provence est la continuité du comté d’Arles. Les rois de Bourgogne et de Provence avaient en effet confié l’administration de leur royaume à des comtes qui s’intitulèrent comtes d’Arles. Le comté de Provence est ensuite une possession indivise entre ses héritiers : à la mort d’un comte, ses fils deviennent tous comtes. Si le comte n’a pas de fils, le comté revient aux filles (ou sœurs) qui ne sont pas dotées. Certains comtes se considérèrent suffisamment puissants pour s’intituler marquis de Provence. Ce titre se fixera définitivement dans la maison de Toulouse. L’extinction de la maison de Provence en 1093 et la transmission du comté dans plusieurs maisons (de Toulouse, d’Urgel et de Barcelone) mit fin au régime de l’indivision et aboutit aux guerres baussenques et à deux partages. Le premier, en 1125, se fera entre les maisons de Toulouse (qui a le marquisat de Provence) et de Barcelone (qui a le comté de Provence), au mépris des droits des Urgel et un second partage, vers 1150 divisera le marquisat en deux entre les maisons de Toulouse et d’Urgel (qui a le comté de Forcalquier).