Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Annia Faustina

mercredi 29 juillet 2015

Annia Faustina

Descendante de Marc Aurèle, elle fut la troisième épouse de l’empereur Héliogabale. Il l’épousa pour quelques mois en 221, avant de la répudier.

Elle appartient à la noblesse romaine qui fut peu remarquée dans l’histoire ancienne de Rome par les historiens anciens et modernes. Elle était la fille et seule enfant de la noble Annia Faustina et du sénateur Tiberius Claudius Severus Proculus.

Annia Aurelia Faustina fut élevée dans la résidence de sa mère à Pisidie [1], dans la région appelée les propriétés cyllaniennes qui étaient de grands domaines établis à l’époque du dictateur Sylla.

En 218, ses parents étaient morts et elle avait hérité du domaine de sa mère et de la fortune de ses deux parents, elle était donc devenue une très riche héritière. Dans son domaine, on a retrouvé une inscription qui fait état de son héritage. Autour de 216, son père a sans doute conclu une alliance politique avec un sénateur de la gens Pomponia. Cela aboutit á son mariage avec Pomponius Bassus.

Entre 216 et 218, Annia Aurelia Faustina épouse le politicien Pomponius Bassus. Ils s’établirent à Pisidie et vécurent dans une tranquillité domestique.

En 221, l’empereur Héliogabale voulut qu’Annia Aurelia Faustina fut son épouse. C’est sa beauté et son ascendance impériale qui l’attiraient. Dans le but de l’épouser, il ordonna l’exécution de Pomponius Bassus. Après la mort de ce dernier, Héliogabale interdit à Annia Aurelia de prendre le deuil de son premier mari. En juillet 221, il l’épousa. Elle était sa troisième épouse. La société romaine n’accepta pas plus ce mariage que le précédent mariage de l’empereur avec la Vestale [2], Julia Aquilia Severa.

De par son mariage avec Héliogabale, elle devint impératrice. Il lui attribua le titre d’Annia Faustina Augusta et lui rajouta le nom Julia. Héliogabale espérait aussi un héritier de façon que son cousin Alexandre Sévère n’héritât pas du trône. Elle n’eut pas d’enfant durant ce mariage.

À la fin de 221, Héliogabale divorça pour une raison inconnue. Il épousa à nouveau Julia Aquilia Severa.

Après sa séparation avec Héliogabale, elle retourna avec ses enfants dans son domaine de Pisidie. Elle y passa le restant de sa vie. À sa mort, sa fille Pomponia Ummidia hérita du domaine.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Annia Faustina »

Notes

[1] La Pisidie est région historique de l’Asie Mineure, caractérisée par de grands lacs et située dans l’actuelle Turquie, entre la Lydie au Nord-Ouest, la Phrygie au Nord, l’Isaurie à l’Est, la Pamphylie et la Cilicie au Sud-Est, la Lycie et la Carie au Sud-Ouest, mais ses limites exactes ont évolué dans le temps.

[2] Une vestale est une prêtresse de la Rome antique dédiée à Vesta, divinité italique dont le culte est probablement originaire de Lavinium et qui fut ensuite assimilée à la déesse grecque Hestia. Le nombre des vestales en exercice a varié de quatre à sept. Choisies entre 6 et 10 ans, elles accomplissaient un sacerdoce de trente ans durant lequel elles veillaient sur le foyer public du temple de Vesta situé dans le Forum romain. Durant leur sacerdoce, elles étaient vouées à la chasteté, symbole de la pureté du feu.