Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Ventidius Cumanus

mercredi 13 mai 2015

Ventidius Cumanus

Procurateur romain de la province romaine de Judée de 48 à 52 environ

Un désaccord entre les écrits de Flavius Josèphe et Tacite rend difficile de comprendre s’il régnait sur toute la Judée [1] ou seulement sur la Galilée [2]. Il pourrait avoir gouverné toute la Judée jusqu’en 51, puis n’avoir administré que la Galilée à partir de cette date, jusqu’à ce qu’il soit démis par l’empereur Claude.

En 49, il fait réprimer durement les protestations des Juifs à la suite d’un incident provoqué par un soldat romain pendant la fête de Pessah [3]. L’intervention de la légion fait des milliers de morts à Jérusalem.

D’autres affrontements entre Juifs et armée romaine ont lieu. Vers 50, parce qu’il refuse de juger les coupables du meurtre de pèlerins, dont un important Galiléen, la situation tourne à la guerre entre Juifs et Samaritains [4]. Malgré les interventions de l’armée romaine et l’exécution de plusieurs dirigeants juifs, les affrontements durent une année et de nombreux Juifs rejoignent les bandes de Zélotes [5], qui en représailles ravagent quelques villages samaritains. Ces bandes de Zélotes parviennent à s’opposer victorieusement à l’armée romaine et notamment à l’unité basée à Sébaste [6].

En 52, Cumanus est renvoyé devant l’empereur Claude, par le légat de Syrie Ummudius Quadratus. Celui-ci le juge responsable de la situation de violences dans la province et satisfait aux plaintes des Juifs, après avoir consulté Agrippa II. Il est alors démis de ses fonctions et envoyé en exil et Antonius Felix est nommé procurateur de la province romaine de Judée.

Quelques mois plus tard, la Judée est amputée des territoires qui constituaient l’ancienne tétrarchie de Philippe et Agrippa II en est nommé roi, alors qu’il était jusque là roi du petit royaume de Chalcis [7].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Ventidius Cumanus / Traduit par mes soins

Notes

[1] La Judée ou Iudaea est une province romaine créée en l’an 6 sur une partie du territoire des royaumes hasmonéen et hérodien. Elle tire son nom du royaume israélite de Juda. Elle couvre les régions de Judée, de Samarie et d’Idumée.

[2] La Galilée est une large région située dans le nord d’Israël, La Galilée englobe plus du tiers du territoire actuel d’Israël, s’étendant de Dan au nord, au pied du mont Hermon, jusqu’aux monts Carmel et Guilboa au sud, et de la vallée du Jourdain à l’est jusqu’aux abords de la mer Méditerranée à l’ouest, en passant par les plaines de Jezreel et Akko. À la suite de la destruction du Temple de Jérusalem en l’an 70, la Galilée devint le centre spirituel du judaïsme. Elle abrita le Sanhédrin. Dans ses collines furent rédigés la Mishna et le Talmud de Jérusalem. De nombreux rabbins y vécurent et y sont enterrés.

[3] Pessa’h (Pâque) est l’une des trois fêtes de pèlerinage du judaïsme prescrites par la Bible hébraïque, au cours de laquelle on célèbre l’Exode hors d’Égypte et le début de la saison de la moisson de l’orge qui inaugure le cycle agricole annuel.

[4] Les Samaritains sont un peuple peu nombreux se définissant comme descendant des anciens Israélites, et vivant en Israël et en Cisjordanie. On appelle parfois leur religion le samaritanisme. Les Samaritains offrent le paradoxe d’être à la fois une des plus petites populations du monde, puisqu’ils sont 712 en 2007, et une des plus anciennes dotées d’une histoire écrite, puisque leur existence est attestée au 1er millénaire av. jc en Samarie. Ils ont dominé cette région jusqu’au 6ème siècle, dans le nord de l’actuel Israël.

[5] Les Zélotes, sont les groupes qui combattent le pouvoir romain les armes à la main pendant la Première Guerre judéo romaine. Appelés aussi Galiléens, ils se révoltent initialement contre le recensement de Quirinius en 6 : le recensement viole d’une part un interdit biblique (seul Dieu est le comptable autorisé des âmes) mais d’autre part prépare l’institution de l’impôt « par tête ». En se radicalisant, ils finissent par s’attaquer aussi bien à leurs compatriotes jugés timorés ou soupçonnés de collaborer avec les Romains, qu’aux païens qui pensent-ils souillent la Terre promise par leur seule présence. Les Zélotes constituent un des courants actifs du judaïsme du premier siècle. Secte juive anti-romaine, ils sont les principaux instigateurs de la révolte contre Rome : ils se défendent contre Titus avec acharnement, pendant le siège et après la prise de Jérusalem, en 70. La répression romaine est sans appel : ceux qui sont faits prisonniers sont crucifiés. Beaucoup préfèrent mourir dans des suicides collectifs

[6] Sebastia est un village palestinien situé à 12-15 km au nord de la ville de Naplouse dans le Gouvernorat de Naplouse au nord de la Cisjordanie.

[7] `Anjar est une ville du Liban dans la plaine de la Bekaa, à peu près à mi-chemin sur la route de Beyrouth à Damas. Sa population est essentiellement d’origine arménienne. Le site est actuellement identifié à Chalcis sub Libanum ou Chalcis de Cœlé-Syrie, mais sans preuve formelle.