Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Hugues 1er de Vermandois dit Hugues le Grand

Hugues 1er de Vermandois dit Hugues le Grand

lundi 2 février 2015

Hugues 1er de Vermandois dit Hugues le Grand (1057-1102)

Comte de Vermandois et de Valois

Hugues 1er de Vermandois dit Hugues le Grand Comte de Vermandois et de Valois Fils d’Henri 1er, roi de France, et d’Anne de Kiev. Il est le frère cadet du roi Philippe 1er.

Il épouse Adélaïde de Vermandois , carolingienne, fille d’Herbert IV comte de Vermandois et de Valois, et d’ Alix de Valois . Il succède à son beau-père Raoul IV en 1080. Il est ainsi le fondateur de la lignée des comtes de Vermandois capétiens.

Il fonde une collégiale à Saint-Quentin [1] en l’honneur de Sainte Pexine.

Il prend la croix avec Godefroy de Bouillon et combat au siège de Nicée [2], à Dorylée [3]. Après la prise d’Antioche [4], où il gagne le surnom de "Grand", les Turcs viennent assiéger la ville et Hugues, découragé, abandonne les croisés et revient en France sans avoir accompli son vœu.

La prise de Jérusalem le couvre de honte et, pour réparer son manquement, il repart vers la Palestine. Il est blessé dans un combat au bord du fleuve Halys [5] et meurt à Tarse [6], en Cilicie [7].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Hugues Ier de Vermandois/ Portail du royaume de France/ Comte de Vermandois

Notes

[1] Ancienne collégiale royale devenue basilique mineure en décembre 1876 (voir aussi la section Cultes). La basilique abrite les reliques de saint Quentin. Son corps repose dans la crypte.

[2] Le siège de Nicée dura du 14 mai au 19 juin 1097, au cours de la première Croisade. C’est la première action militaire des croisés contre les musulmans et cette victoire permet un arrêt de la progression de l’Islam dans cette région.

[3] La bataille de Dorylee est une bataille livrée le 1er juillet 1097 qui oppose les combattants de la première croisade aux forces du sultanat de Roum. Elle s’achève par la victoire des croisés et la déroute des Seldjoukides.

[4] Le premier siège d’Antioche eut lieu du 21 octobre 1097 au 2 juin 1098. Le second siège, qui eut lieu lorsque les musulmans tentèrent de reprendre la ville aux croisés, dura du 7 juin au 28 juin 1098.

[5] Le Kızılırmak, appelé Halys dans l’Antiquité, est un fleuve d’Anatolie qui se jette dans la mer Noire. Avec ses 1 150 km, il s’agit du plus long fleuve de Turquie.

[6] Tarse est une ville de Cilicie, en Turquie. Tarse est située sur la rivière Tarsus. À l’origine, Tarse était un port maritime important. Aujourd’hui, ce port se trouve à une quinzaine de kilomètres à l’intérieur des terres, à cause d’un envasement important. Elle succède à un village fortifié qui a été construit durant la période néolithique et détruit des suites d’un conflit armé considéré comme l’un des tout premiers du croissant fertile après celui de Qermez Dere en Djezireh irakienne.

[7] La Cilicie est une ancienne province romaine située dans la moitié orientale du sud de l’Asie Mineure en Turquie. Elle était bordée au nord par la Cappadoce et la Lycaonie, à l’est par la Pisidie et la Pamphylie, au sud par la Méditerranée et au sud-est par la Syrie. Elle correspond approximativement aujourd’hui à la province d’Adana : région comprise entre les monts Taurus, les monts Amanos et la Méditerranée. Vers 27, sous l’empereur Tibère, la Cilicie est rattachée à la province de Syrie. Certaines parties de la région restent néanmoins dirigée par des souverains locaux jusqu’à l’annexion complète par Vespasien en 74. La province est suffisamment importante pour qu’un proconsul y soit nommé.