Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 6ème siècle > Antonina (épouse de Bélisaire) ou Antonine

Antonina (épouse de Bélisaire) ou Antonine

lundi 10 novembre 2014

Antonina (épouse de Bélisaire) ou Antonine (484-ap 565)

Détail des mosaïques de la Basilique Saint-Vital de Ravenne : Antonina (au centre) et sa fille Joannina (à gauche).Épouse du général Bélisaire. Son influence sur son mari était grande.

Procope de Césarée rapporte que le père et le grand-père de Antonina étaient cochers. La mère de Antonina était une actrice. Procope parle d’elle en termes méprisants.

Procope allègue que Antonina avait mené une vie dissolue, et a eu beaucoup d’enfants avant son mariage. Elle a rencontré Theodora pendant ce temps là, avec qui elle allait devenir amie pour la vie.

Procope dépeint Antonina comme menant une vie sans vergogne, même après avoir épousé Bélisaire.

Antonina suit Bélisaire en campagne. Procope affirme qu’elle ne l’a fait que pour maintenir son influence sur le général.

Antonina est ensuite mentionné sur une mission pour Théodora à Rome auprès du pape Silvère en Mars, 537, au début de la guerre gothique .

Antonina était aux côtés de Bélisaire lors du siège de Rome en 537/538.

Puis, Bélisaire envoyé Antonina à Naples pour sa propre sécurité. Elle ne resta pas inactive. Elle aida Procope, au moment ou celui-ci fut secrétaire de Bélisaire, en affrétant une flotte. Cette flotte fut utilisé pour le transport du grain et des renforts à Rome par le port de Ostia [1].

Antonina resta probablement en Italie de 538 à 540, mais ses activités ne sont pas enregistrées. Procope mentionne simplement que Bélisaire et Antonina sont de retour à Constantinople en 540. Bélisaire étant rappelé pour participer à une nouvelle guerre contre l’Empire sassanide.

A Constantinople, Antonina s’allia avec Théodora contre Jean de Cappadoce, le préfet du prétoire de l’Orient. Sa chute en 541 semble avoir été le résultat d’une rivalité permanente pour l’influence sur Justinien.

Antonina rejoint son mari dans la guerre lazique [2]. Mais sa liaison avec Théodose un filleul de Bélisaire a provoqué une tension dans leurs relations. Son manque de discrétion a conduit à une confrontation publique.

Antonina aurait rejoint Bélisaire peu de temps après son retour de la forteresse de Sisauranon.

À ce stade, Theodora est intervenu auprès de Bélisaire. Elle les convoqua tous deux et Antonina retourna à Constantinople.

Bélisaire tomba en disgrâce à la fin de 542 à 543.

Quand Bélisaire fut restauré dans les faveurs de l’empereur, il aurait tenté de récupérer la position de magister militum par orientem. Mais Antonina serait intervenu contre lui, car elle soutint qu’elle avait été insultée par lui dans ces régions.

Bélisaire fut renvoyé à la guerre gothique et Antonina le suivit. Elle était à Portus [3] en 546, à Crotone [4] à la fin de 547, et Hydruntum [5] en 548. Elle a ensuite été envoyée à Constantinople. Sa mission était d’appuyer sur le besoin nécessaire de renforts pour la guerre gothique. Elle arriva après la mort de Theodora mais réussi à convaincre Justinien de rappeler Bélisaire.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Antonina (épouse de Bélisaire)/Traduit par mes soins

Notes

[1] Ostie

[2] La guerre lazique (aussi appelée Grande Guerre d’Egris idi Omi ou Guerre colchique dans l’historiographie de la Géorgie), opposa les empires byzantin et sassanide pour le contrôle de la région de la Lazique (ou Egrisi) correspondant actuellement à l’ouest de la Géorgie. La guerre lazique dura une vingtaine d’années entre 541 et 562, ponctuées par des retournements de situation, pour finalement s’achever sur une victoire byzantine. La guerre lazique a été racontée en détail dans les ouvrages de Procope de Césarée et Agathias le Scolastique.

[3] Portus était un grand port artificiel de la Rome antique. Situé sur la rive nord de l’embouchure du Tibre, sur la côte tyrrhénienne, il a été établi par Tiberius Claudius Drusus dit Claude (quatrième empereur romain) et agrandi par Marcus Ulpius Traianus dit Trajan en complétant le port d’Ostie à proximité. Ce grand port de commerce aurait assuré le ravitaillement de Rome, notamment en blé en provenance du nord du continent africain.

[4] Crotone est une ville de la province de Crotone en Calabre (Italie).

[5] Otrante est une commune de la province de Lecce dans les Pouilles, en Italie, ayant donné son nom au canal d’Otrante qui sépare l’Italie de l’Albanie.