Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Archytas de Tarente

lundi 3 novembre 2014

Archytas de Tarente (vers 435-347 av. jc)

Philosophe pythagoricien-Mathématicien-Astronome-Homme politique-Stratège et général grec

Né à Tarente en Grande Grèce [1]. Fils de Mnésagore ou Histiaïos. Durant 7 années consécutives, il gouverna la cité de Tarente [2] qui connut alors une époque de prospérité, incarnant ainsi assez bien le tyran éclairé tel que l’envisageaient les philosophes.

Scientifique de l’école pythagoricienne [3], il fut le disciple de Philolaos de Crotone vers 395 av. jc et aurait étudié à Métaponte [4], puis devint professeur de mathématiques d’ Eudoxe de Cnide vers 390.

Il était l’ami intime de Platon. Celui-ci vint le voir plusieurs fois entre 390 et 350 en Sicile et en Italie, et fut sauvé par lui de la mort que lui préparait Denys le Jeune lors du 3ème voyage de Platon en Sicile en 360.

L’influence d’Archytas sur la pensée de Platon est sans doute considérable, bien qu’il soit difficile d’en mesurer toute l’étendue. Les sources anciennes, en effet, en font soit un disciple de Platon, soit son maître.

Les documents censés leur être contemporains, tels que les Lettres VII et X de Platon, malgré leur caractère très probablement apocryphe, ne peuvent en aucun cas laisser à penser qu’Archytas et Platon auraient pu entretenir une relation de maître à disciple. Il n’y est question que d’affaires strictement géopolitiques, où les deux hommes traitent d’égal à égal. Archytas eut Empédocle et Ménechme pour disciples.

Personnage le plus important de Tarente, il eut, malgré la loi, 7 fois le commandement suprême de sa cité et fut stratège [5] de 367 à 361.

Il dirigea la ligue des Italiens de Grande Grèce selon la Souda [6]. Sa réussite politique et sa bienveillance se gravèrent dans les mémoires de tous et son souvenir s’est transmis jusqu’à la fin de la république romaine. Tarente était alors le dernier bastion des pythagoriciens, et Archytas en fit une cité puissante à laquelle il appliqua les idées de Pythagore.

Il démissionne de ses fonctions en 360, peut-être pour disposer de plus de temps libre et pouvoir étudier.

Il mourut dans un naufrage sur les côtes de l’Apulie [7]

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Archytas de Tarente/ Portail de la philosophie antique/ Philosophe du IVe siècle av. J.-C.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Archytas de Tarente/ Portail de la philosophie antique/ Philosophe du IVe siècle av. J.-C.

Notes

[1] Italie

[2] Tarente est un port du sud de l’Italie construit sur le golfe de Tarente. La vieille ville, la città Vecchia, ou encore Borgo Antico, héritière de la colonie spartiate qui fut dans l’Antiquité l’une des cités les plus riches de la Grande Grèce, a été établie sur une île rectangulaire qui commande le chenal d’accès à la rade, appelée Mare Piccolo.

[3] L’école pythagoricienne de Crotone devint par la suite une hétairie (confrérie) politique de courant aristocratique. Il s’agit d’une fraternité philosophique, religieuse et scientifique, proche de l’orphisme. On dirait aujourd’hui un Ordre, au sens où la Franc-maçonnerie ou la Rose-Croix sont des Ordres. La communauté s’échelonne sur quatre degrés initiatiques et hiérarchiques, comme dans de nombreuses organisations initiatiques. Les femmes et les étrangers sont admis.

[4] Métaponte ou Metapontion ou Metapontum, aujourd’hui Metaponto, dans la province de Matera, en Basilicate, était un port de l’Italie antique, sur le golfe de Tarente.

[5] Un stratège est un officier militaire supérieur. Il peut également être un membre du pouvoir exécutif d’une cité grecque, qu’il soit élu ou coopté.

[6] La Souda est une encyclopédie grecque de la fin du 9ème siècle. C’est un ouvrage de référence, en particulier pour les citations, très souvent utilisé dans les travaux portant sur l’Antiquité.

[7] À l’époque de la Rome antique, dans les derniers siècles de la République puis sous l’Empire la notion d’Italie évolua pour parvenir à désigner la péninsule italique dans sa totalité, de Brindisi jusqu’aux Alpes, cependant elle ne concerna jamais les îles, sauf dans la période post tétrarchique (ive siècle). Il s’agissait déjà d’un territoire très vaste et marqué au départ par une très grande diversité ethnique et sociale. Malgré la diffusion de la romanisation, cette Italie unifiée par Rome, comme celle d’aujourd’hui, garda toujours de forts particularismes locaux.