Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 300 av.jc à 100 av. notre ère > Diogène de Babylone dit Diogène le Babylonien ou de Séleucie

Diogène de Babylone dit Diogène le Babylonien ou de Séleucie

dimanche 21 septembre 2014

Diogène de Babylone dit Diogène le Babylonien ou de Séleucie (240-150 av.jc)

Philosophe stoïcien

Natif de Séleucie du Tigre [1] en Mésopotamie, il fut le 3ème scolarque du Portique en 206 av. jc, à la mort de Chrysippe.

En 156 il est envoyé en ambassade à Rome par les Athéniens, avec Carnéade et Critolaos , il y ouvrit une école qui permis de vulgariser la pensée stoïcienne auprès des intellectuels romains. Il eut de nombreux élèves, dont Apollodore d’Athènes , Panétios, Antipater de Tarse et Boethos de Sidon . Il mourut vers 150 av. jc.

Il abandonna la thèse stoïcienne de la conflagration cosmique.

Dans le domaine astronomique, il estimait que la convergence des planètes se produisait tous les 365 années d’ Héraclite

Il semble avoir inventé ce qu’on appelle l’argument ontologique, preuve classique de l’existence de Dieu.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Diogène de Babylone/ Portail de la philosophie antique/ Philosophe hellénistique

Notes

[1] Séleucie du Tigre est une ville antique ruinée située en Irak, en face de Ctésiphon et à 35 kilomètres environ de Bagdad. Elle fut une des plus grandes cités de Mésopotamie à la fin de l’Antiquité, s’inscrivant dans l’histoire entre Babylone et Bagdad. Fondée par le successeur d’Alexandre le Grand, Séleucos 1er Nicator, elle devint rapidement une très grande ville et un centre commercial incontournable. Après son passage dans l’empire des Arsacides, elle resta fortement marquée par ses origines grecques, ce qui lui donnait une place à part dans l’empire et qui ne doit pas cacher le caractère très cosmopolite de l’agglomération. Souvent disputée par les Romains, la grande cité déclina au 3ème siècle, concurrencée par la fondation voisine de Coche par les souverains sassanides.