Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Flavius Victor

mardi 12 avril 2022, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 14 juin 2013).

Flavius Victor

Roi de Bretagne

Fils de Magnus Maximus et de Ellen ferch Llywelyn ou Hélène de Caernarfon . Il a été proclamé Auguste par son père et a régné sur la Bretagne [1]

nominalement de 384 jusqu’à sa mort en 388.

Le père de Victor est considéré comme étant un usurpateur de l’Empire romain d’Occident. Il négocia sa reconnaissance par les Augustes légitimes Valentinien II et Théodose 1er et, quand ces négociations échouèrent, força son acte d’usurpation en proclamant son fils Auguste, indiquant ainsi une volonté d’assurer sa succession.

Cette méthode avait déjà été utilisée par l’empereur Valentinien 1er qui avait déclaré Auguste son fils et héritier Gratien en 367 et par Théodose qui avait déclaré Auguste son propre fils et héritier Arcadius en 383.

Maxime et Victor gagnèrent la reconnaissance de la légitimité de leur co-règne par Théodose en 386. En 387, Maxime mena une campagne en Italie contre Valentinien II. Victor était resté à Trèves [2]. Son père vainquit Valentinien mais perdit face à un Théodose nouvellement hostile en 388. Ce dernier envoya Arbogast à Trèves pour tuer Victor.

La mort de Victor laissa Valentinien II, Théodose et Arcadius comme seuls Augustes dans l’empire.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia/ Portail de la Rome antique/ Usurpateur romain

Notes

[1] La Britannia désignait la province romaine qui couvrait l’Angleterre, le pays de Galles et le sud de l’Écosse du 1er siècle au début du 5ème siècle.

[2] Trèves est une ville et un arrondissement d’Allemagne, dans le Land de Rhénanie-Palatinat. La ville est située sur la Moselle. Cette ville, ancienne colonie romaine, est fondée à l’époque romaine, en l’an 16 av. jc sous le nom d’Augusta Treverorum, sur le site du chef-lieu d’un peuple gaulois, les Trévires. Le pont romain en pierre qui franchit la Moselle est édifié en 45 ap. jc, en remplacement d’un premier pont de bois : c’est le plus ancien pont d’Allemagne encore debout. Colonie romaine et place forte très importante dans la défense contre les « Barbares », elle est dotée d’une enceinte abritant la plus grande surface urbaine de Gaule. Grande métropole marchande à partir du 2ème siècle, devenue l’une des capitales de la Tétrarchie à la fin du 3ème siècle et siège d’un atelier monétaire impérial à partir de 294, Trèves est alors qualifiée de « seconde Rome » ou Roma Secunda. De l’époque romaine subsistent la Porta Nigra (porte noire), le plus grand édifice romain sur le sol allemand, une basilique, où siège un tétrarque (aujourd’hui une église protestante), les restes d’un amphithéâtre, ainsi que des ruines de thermes romains. Au début du 5ème siècle, au cours des invasions germaniques, Trèves est attaquée et pillée plusieurs fois par les Francs. Peu auparavant, la préfecture des Gaules est transférée de Trèves à Arles