Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Thrasydée

lundi 31 juillet 2017 (Date de rédaction antérieure : 20 septembre 2012).

Thrasydée

Fils de Théron, il accède brièvement au pouvoir à la mort de son père en 473 av.jc.

Il est cependant battu en 472 par Hiéron 1er, tyran de Syracuse [1] qui fait ainsi passer la ville d’Agrigente [2] sous le contrôle de Syracuse [3].

Thrasydée doit chercher refuge à Mégare [4].

P.-S.

Source:wikipedia.org Portail:Grèce antique-

Notes

[1] Dans la Grèce antique, un tyran était un homme qui disposait d’un pouvoir assuré par la force ; ce pouvait être un ancien magistrat, parfois même un esclave, arrivé au pouvoir après un coup d’État, par ruse plus que par violence. Les tyrans ne prirent jamais officiellement le titre de tyran, et il n’y eut pas de titre général et officiel pour les désigner, c’est pourquoi on leur donne le nom dont leurs ennemis les stigmatisaient.

[2] Agrigente est une ville, située en Sicile, elle fut fondée en 582 av. jc par la cité de Géla, sur le site de la ville actuelle. La cité connaît une expansion géographique au 6ème siècle av. jc sous la direction des tyrans. Le premier s’appelait Phalaris et l’apogée arrive avec Théron, victorieux des Carthaginois à la bataille d’Himère en 480 av. jc. La ville s’embellit grâce à la main d’œuvre capturée lors de cette bataille. La Vallée des Temples est entourée d’une muraille de 12 kilomètres. Agrigente s’enrichit dans le commerce du vin et de l’huile, notamment avec Carthage. En 406 av. jc, Hannibal assiège Agrigente : il interdit le relèvement des remparts, détruit le temple d’Athéna et massacre une partie des habitants. En 339 av. jc, les Carthaginois sont vaincus : Timoléon reconstruit la muraille et la ville. Pendant la première guerre punique (264-241 av. jc.), Agrigente fut prise par les Romains en 262 av. jc. En 211 av. jc, la ville tombe définitivement dans le giron de Rome.

[3] Syracuse fut fondée au 8ème siècle av. jc par des colons grecs venant de Corinthe. Elle est aujourd’hui la principale ville de la province de Syracuse. Cicéron la présenta comme la plus grande et la plus belle des villes grecques.

[4] Mégare est une ville de la banlieue d’Athènes en Grèce. Située à l’extrémité est de l’isthme de Corinthe, à mi-chemin entre Corinthe et Athènes, elle était connue à l’origine sous le nom de Nisée, d’après le roi éponyme légendaire Nisos. Selon la tradition, la cité est peuplée par les Doriens après que ceux-ci ont été écartés d’Athènes par le sacrifice du roi Codros. Point de passage terrestre entre la Grèce centrale et le Péloponnèse, la cité acquiert rapidement de l’importance. Ses deux ports, l’un sur le golfe Saronique et l’autre sur le golfe de Corinthe, en font un centre commercial de première importance. Entre 730 et 550 av. jc, elle connaît une activité coloniale considérable : elle fonde Astacos, Chalcédoine et Byzance sur le Bosphore ; Héraclée du Pont en Bithynie ; Megara Hyblaea en Sicile. Vers 600 av. jc, elle tombe sous la domination du tyran Théagène ; la tyrannie fut suivie de luttes politiques dont l’écho se trouve peut-être dans les poèmes de Théognis. Elle perd ses territoires à l’ouest au profit de Corinthe, et Salamine au profit d’Athènes (570 av. jc). Peu avant 500 av. jc, elle rejoint la ligue du Péloponnèse et prend une part active aux guerres médiques.