Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Phelippot Le Cat

jeudi 4 février 2021

Phelippot Le Cat

Chanteur ambulant

Le siège de Cherbourg, par Martial d'Auvergne, enluminure issue de l'ouvrage Vigiles de Charles VII, Paris, France, 15ème siècle.À la nouvelle des premiers succès de Jeanne d’Arc, il projeta, avec les révoltés de la forêt de Brix [1] et les défenseurs du Mont-Saint-Michel [2], de prendre Cherbourg aux Anglais.

Mais le complot fut découvert et il eut la tête tranchée sur la place du château le jour du sacre de Charles VII. Quand on voulut vendre ses meubles, on ne trouva qu’une harpe qu’un moine réclama afin de prier pour l’âme du défunt.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Raymond Lefèvre, Histoire anecdotique de Cherbourg à l’intention de nos écoliers, éd. Cherbourg-Éclair, 1941, rééditée en 1973 par l’imprimerie La Dépêche

Notes

[1] La forêt de Brix, s’étendait à l’est du bourg de Brix, dans le département de la Manche, en Normandie, dans le pays du Cotentin, entre Cherbourg et Valognes. Avant sa disparition quasi complète, son territoire couvrait principalement les actuelles communes de La Glacerie, Saussemesnil-Ruffosses, Saint-Joseph, Négreville et Brix

[2] L’abbaye du Mont-Saint-Michel est une ancienne abbaye bénédictine et un monument historique situé sur l’îlot du mont Saint-Michel, qui se trouve lui-même sur le territoire de la commune française nommée Le Mont-Saint-Michel, dans le département de la Manche en région de Normandie.