Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Íñigo López de Mendoza Marquis De Santillana

Íñigo López de Mendoza Marquis De Santillana

samedi 3 décembre 2016, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 21 août 2012).

Íñigo López de Mendoza Marquis De Santillana (1398-1458)

Poète Espagnol et critique

Íñigo López de Mendoza Marquis De Santillana, Poète Espagnol. Peinture de Gabriel Maureta y Aracil (Musée du Prado à Madrid)Fils de l’amiral de la Castille, Santillana est né à Carrión de los Condes [1], près de Burgos [2].

Il fut l’homme le plus puissant de la Castille après la défaite de Juan de Navarre dit Jean II le Grand et d’Enrique d’Aragon à la bataille d’Olmedo [3] en 1445. Il mena également l’opposition à l’agent de police Álvaro de Luna, le favori du Roi Jean II.

Bien qu’il ne sache pas lire le latin ou le grec, il a rassemblé des manuscrits classiques et a formé une grande bibliothèque dans son palais, ouverte à tous ceux qui ont souhaité l’employer. Il commanda des traductions des tragédies d’Iliad, d’Aeneid, de Seneca, et de la comédie divine Il a également écrit un certain nombre de poésies didactiques [4], principalement en vers octosyllabique [5].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Daniel DEVOTO, « SANTILLANA ÍÑIGO LÓPEZ DE MENDOZA (1398-1458) », Encyclopædia Universalis

Notes

[1] Carrión de los Condes est une commune d’Espagne de la province de Palencia dans la communauté autonome de Castille-et-León. Elle fait partie de la comarque naturelle de Tierra de Campos. Carrión de los Condes est aussi le chef-lieu de la commune. Carrión de los Condes est situé à 40 km au nord-est de Palencia, sur les chemins du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, à la jonction de la Ruta del Besaya au nord et de la Ruta de Palencia au sud, avec le Camino francés. Carrión de los Condes est également connu pour ses monuments romans et gothiques.

[2] Burgos est une ville du nord de l’Espagne, chef-lieu de la comarca de Burgos, dans la Communauté autonome de Castille et León, capitale de la province de Burgos. Elle est traversée par la rivière Arlanzón, qui appartient au bassin du Duero.

[3] La première bataille d’Olmedo se déroule le 19 mai 1445 sous les murs d’Olmedo, à proximité de Valladolid. Elle voit s’affronter une armée loyaliste castillane qui défend les intérêts de son roi Jean II contre des troupes levées par une partie de la noblesse castillane qui soutient les menées des Infants d’Aragon. Elle se solde par une victoire loyaliste.

[4] La poésie didactique est un genre littéraire de l’Antiquité gréco-latine où l’auteur vise à transmettre des connaissances ou à instruire son lecteur dans un domaine quelconque : agriculture, amour, astronomie, chasse, équitation, maniement des armes, nature, philosophie, poésie, rhétorique, sciences, etc.

[5] Un octosyllabe est un vers composé de huit syllabes. Il est avec l’alexandrin, vers de douze syllabes, et le décasyllabe, vers de dix syllabes, l’un des mètres le plus ancien et le plus utilisé dans la poésie classique de langue française, qui privilégia longtemps l’emploi des vers pairs (vers où le nombre de syllabes est pair) à celui des vers impairs (vers où le nombre de syllabes est impair). On retrouve très souvent l’octosyllabe dans les poèmes à forme fixe. En poésie française, l’octosyllabe était fréquemment employé au Moyen Âge. On situe son apparition au 10ème siècle. Il est d’une très grande souplesse d’utilisation, car c’est le vers courant le plus long qui n’a pas de césure obligatoire.