Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Guy de Nantes

mercredi 11 mars 2015

Guy de Nantes (vers 750- av.818)

Comte de Nantes et marquis des marches de Bretagne

Fils de Lambert et de Teutberge. Avant 796 il fait d’importantes donations à Fulrad de Saint-Denis. Il reçoit le commandement des marches de Bretagne [1] et le comté de Nantes [2], avant 799 alors que son frère Frodoald lui est subordonné comme comte de Vannes [3].

Une dizaine d’année plus tard, il est sans doute encore à la tête l’expédition de 811, envoyée par Charlemagne contre les Bretons afin de punir leur perfidie.

Guy meurt avant 818 en laissant pour successeur son fils, le comte Lambert 1er de Nantes, comme marquis de la marche.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Régine Le Jan Famille et pouvoir dans le monde franc (VIIe-Xe siècle), Tableau généalogique « Les Widonides ». Publication de la Sorbonne (1995)

Notes

[1] Créée au 8ème siècle par la réunion de plusieurs comtés francs, la Marche de Bretagne se composait du Rennais, du Nantais et du Vannetais, ainsi que d’une partie du Maine.

[2] Le comté de Nantes faisait partie de la marche établie par les rois Francs à la frontière de la Bretagne indépendante. Durant la première moitié du 8ème siècle, les évêques de Nantes cumulèrent avec le titre de « Comte de Nantes ». Il fut conquis par Nominoë en 851 avec le traité d’Angers.

[3] Le royaume fondé par les Bretons dans le Vannetais prit le nom de Bro Waroch d’après Waroch II qui régna à la fin du 6ème siècle. L’histoire de ses chefs est essentiellement connue par Grégoire de Tours qui évoque leurs luttes contre les rois Francs au 6ème siècle. Les souverains du Bro Waroch ont reçu la dénomination soit de rois (au sens de petit roi local), soit de princeps, traduit par princes (au sens de premier seigneur local) ou plus souvent comtes. Le comté de Vannes semble disparaître après la mort de Rudalt en 913 et les invasions normandes du début du 10ème siècle. Orscand, évêque de Vannes en 970 et descendant d’Alain le Grand, roi de Bretagne, contrôle « de facto » le Vannetais pour le compte de son allié Conan 1er de Bretagne, comte de Rennes. Le territoire du Vannetais est alors en grande partie rattaché au domaine ducal sous le règne du « Princeps Britannorum », Conan 1er de Bretagne.