Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 12ème siècle > Alphonse II d’Aragon dit Alphonse le Chaste

Alphonse II d’Aragon dit Alphonse le Chaste

mardi 13 mars 2012, par ljallamion

Alphonse II d’Aragon dit Alphonse le Chaste (1157-1196)

Roi d’Aragon sous le nom d’Alphonse II-Comte de Barcelone-de Provence et de Roussillon sous le nom d’Alphonse 1er

Alphonse II d'Aragon (miniature du Liber feudorum maior, 1192).Fils de Raimond Bérenger IV, comte de Barcelone et de Pétronille Ramirez, héritière du royaume d’Aragon, il voit son père mourir alors qu’il n’a que 5 ans. Pour suivre la volonté du défunt, la succession du royaume est prise en charge par une assemblée de nobles aragonais et catalans en octobre 1162. Ce n’est qu’en 1163 qu’il prit réellement le pouvoir. Le 18 janvier 1174, à Saragosse en Espagne, il épouse Sancha de Castille.

En 1172, le dernier comte de Roussillon indépendant, Girard II, meurt sans enfants en lui léguant son comté. Il complète ainsi l’entreprise d’unification des comtés catalans entreprise par ses ancêtres.

Il s’attacha par ailleurs à réunifier son territoire composé d’un royaume, relativement peu peuplé, et d’un comté, beaucoup plus riche, 2 composantes indépendantes ayant chacune leurs propres usages, langues et organes de gouvernement.

Son œuvre fiscale par la création de nouveaux impôts, tel que le bovatge à partir de 1175 et juridique par la rédaction du Liber feudorum maior en 1194 suscita notamment le mécontentement d’une grande partie de la noblesse catalane.

Il conclut en 1179 le traité de Cazola qui répartit avec la Castille les terres du Sud à reconquérir sur les Maures. En 1177 il fonde Puigcerda, qui devient la capitale de la Cerdagne dépossédant du titre de capitale Llivia qui conserve toutefois un intérêt militaire grâce à son château.

Malgré son accession à la couronne royale d’Aragon, il demeure vassal du roi de France pour le titre de comte de Barcelone. En 1180, pour bien marquer son indépendance de facto, il interdit lors des Cortes de Tarragone de dater les actes des années du règne du roi de France.

Il fait alors fortifier la frontière Nord de ses états dès 1192, améliore le château de Puigcerda.

Il fonde le château de Puyvalador en 1192 et celui de Salses la même année. Dans une même optique, il autorise l’abbé de Cuxa et celui d’Arles à fortifier certaines de leurs possessions.

Il prit le parti de la croisade en 1195 et se prépara en effectuant un voyage à Saint-Jacques-de-Compostelle, mais mourut à son retour le 25 avril 1196 à Perpignan.