Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Ariarathe 1er

samedi 6 juillet 2013 (Date de rédaction antérieure : 25 juillet 2011).

Ariarathe 1er (vers 400-mort en 322 av.jc)

Roi de Cappadoce en 331

la CappadoceFils de Ariamne 1er , son pouvoir s’est affermi avec la fin des Achéménides [1]. Occupé à poursuivre Darius III en Cilicie [2], Alexandre délaisse en effet la Cappadoce [3] dont il ne reçoit qu’une soumission formelle en 333. L’autorité des satrapes désignés, Sabitkas puis Abistaménès, est en effet toute théorique. Il se fait proclamer roi de Cappadoce en 331.

Au moment du partage de Babylone en 323, il n’est guère disposé à abandonner la Cappadoce et lève une armée. Perdiccas mène la guerre au profit d’Eumène de Cardia et l’installe à la tête de la satrapie. Vaincu et tué par Perdiccas en 322, sa satrapie est occupée par Eumène de Cardia.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia/ Portail de l’Iran/ Roi de Cappadoce

Notes

[1] L’Empire achéménide est le premier des Empires perses à régner sur une grande partie du Moyen-Orient. Il s’étend alors au nord et à l’ouest en Asie Mineure, en Thrace et sur la plupart des régions côtières de la mer Noire ; à l’est jusqu’en Afghanistan et sur une partie du Pakistan actuels, et au sud et au sud-ouest sur l’actuel Iraq, sur la Syrie, l’Égypte, le nord de l’Arabie saoudite, la Jordanie, Israël et la Palestine, le Liban et jusqu’au nord de la Libye. Le nom « Achéménides se rapporte au clan fondateur qui se libère vers 556 av. jc de la domination des Mèdes, auparavant leurs suzerains, ainsi qu’au grand empire qui résulte ensuite de leur fusion. L’empire fondé par les Achéménides s’empare de l’Anatolie en défaisant la Lydie, puis conquiert l’Empire babylonien et l’Égypte, unissant les plus anciennes civilisations du Moyen-Orient dans une seule entité politique de façon durable. L’Empire achéménide menace par 2 fois la Grèce antique et prend fin, vaincu par Alexandre le Grand, en 330 av. jc.

[2] La Cilicie est une ancienne province romaine située dans la moitié orientale du sud de l’Asie Mineure en Turquie. Elle était bordée au nord par la Cappadoce et la Lycaonie, à l’est par la Pisidie et la Pamphylie, au sud par la Méditerranée et au sud-est par la Syrie. Elle correspond approximativement aujourd’hui à la province d’Adana : région comprise entre les monts Taurus, les monts Amanos et la Méditerranée. Vers 27, sous l’empereur Tibère, la Cilicie est rattachée à la province de Syrie. Certaines parties de la région restent néanmoins dirigée par des souverains locaux jusqu’à l’annexion complète par Vespasien en 74. La province est suffisamment importante pour qu’un proconsul y soit nommé.

[3] La Cappadoce est une région historique d’Asie Mineure située dans l’actuelle Turquie. Elle se situe à l’est de la Turquie centrale, autour de la ville de Nevşehir. La notion de « Cappadoce » est à la fois historique et géographique. Les contours en sont donc flous et varient considérablement selon les époques et les points de vue.