Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Roi Su de Chu

mercredi 16 novembre 2022, par ljallamion

Roi Su de Chu (mort en 370 av. jc)

17ème roi de l’état de Chu de 380 à 370 av jc, durant la Période des Royaumes combattants de l’histoire de la Chine

Le roi Su succède à son père, le roi Dao de Chu , qui meurt en 381 av jc.

Lors de son accession au trône de Chu [1], son premier acte est de faire exécuter plus de 70 familles dont les membres ont participé à divers degrés au meurtre de Wu Qi , le Lingyin [2], de feu son père et à la profanation du cadavre du Roi Dao.

En effet, ayant profité des obsèques royales pour tuer Qi, les assassins ont également criblé le corps du défunt de flèche, leur cible se tenant à côté de ce dernier. Cependant, le roi Su procède également à l’abolition des reformes mises en place par Wu Qi, et qui avaient fait du Chu une puissance de premier plan, réalisant ainsi l’objectif final des conjurés.

Pendant son règne, le roi Su combat 2 des 3 états né de la partition de celui de Jin [3], à savoir ceux de Han [4] et Wei [5]. En 375 av. jc, le Han détruit l’État de Zheng [6], qui est un allié du Chu depuis des siècles.

Le roi Su meurt en 370 av. jc après 11 ans de règne. Comme il n’a pas de fils, c’est son frère cadet, Xiong Liangfu, qui monte sur le trône sous le nom de roi Xuan de Chu

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « King Su of Chu »

Notes

[1] Chu ou l’état de Chu était un État des périodes des Printemps et Automnes et des Royaumes combattants, établi sur le fleuve Yangzi. Chu a été annexé par les Qin en 223 av. jc. La maison royale de Chu à l’origine portait le nom ancestral Nai et le nom de clan Yan mais ceux-ci sont devenus plus tard Mi et Xiong.

[2] premier ministre

[3] Le Jin situé dans l’actuel Shanxi, a constitué l’un des plus puissants États de Chine pendant la période des Printemps et des Automnes. Son cœur est alors situé dans la vallée de la rivière Fen, région agricole prospère traversée par des axes de communication importants. Il atteint son apogée sous l’égide du duc Wen, victorieux du Chu à la bataille de Chengpu en 632 av. jc, à la suite de laquelle il est nommé l’un des Cinq Hégémons. À la fin de cette période, le Jin est divisé par les Trois familles en trois États, le Han, le Wei et le Zhao. La division de Jin est parfois considérée comme l’événement initial de la période des Royaumes combattants, ces trois nouveaux États devenant des acteurs majeurs de cette période. Jin est resté l’appellation traditionnelle de la région du Shanxi.

[4] La dynastie Han régna sur la Chine de 206 av. jc à 220 apr. jc. Deuxième des dynasties impériales, elle succéda à la dynastie Qin (221/206 av. jc) et fut suivie de la période des Trois Royaumes (220/265). Fondée par Liu Bang, chef de guerre d’origine paysanne révolté contre la dynastie Qin, elle compta 28 empereurs.

[5] Le royaume de Wei, également appelé Cao Wei, est un des royaumes qui régnaient sur la Chine pendant la période des Trois Royaumes. Avec sa capitale à Luoyàng, ce royaume fut établi par Cao Pi en 220, à partir des bases posées par son père Cao Cao. Cette dénomination apparaît en 213, lorsque les exploitations féodales de Cao Cao prennent le nom de Wei ; les historiens ajoutent souvent le préfixe Cao (du nom de famille de Cao Cao) afin de distinguer ce royaume des autres États que l’histoire de la Chine a également connus sous le nom de Wei, par exemple les précédents États de Wei durant la période des royaumes combattants, et plus tard l’État de la dynastie Wei du Nord. En 220, lorsque Cao Pi déposséda le dernier empereur de la dynastie Han, Wei est devenu le nom de la nouvelle dynastie qu’il fonda. Cette dynastie fut saisie et contrôlée par la famille Sima en 249, jusqu’à ce qu’elle fût renversée et soit devenue une partie de la dynastie Jin en 265.

[6] Le pays de Zheng, est à l’origine fondée en 806 av. jc par le duc Huan de Zheng, frère du roi Xuan des Zhou. À la fin du 5ème siècle av. jc, le pays de Han cherchait à détruire Zheng, mais n’y parvint pas. Deux tentatives d’invasions sont repoussées par l’armée de Zheng. La troisième fut la bonne, mais au prix de lourdes pertes. Le pays de Han, alors à son apogée, eu toutes les misères du monde à vaincre un état en état de déclin avancé. Zheng est annexée par l’État de Han en 375 av. jc.